Le 7 janvier dernier, un membre de la Section locale 931 a enfin réintégré son poste de chauffeur-livreur chez Jolicoeur au terme d’une interminable bataille juridique.

Le tout avait débuté en octobre 2005 par un congédiement abusif et injustifié. La Section locale 931 des Teamsters (FTQ) – refusant d’accepter cette injustice sans broncher – avait soumis le dossier à l’arbitrage.

Après quatre jours d’audience, l’arbitre a donné raison à Jolicoeur et confirmé le congédiement.

Pour la Section locale 931, cette décision était absurde, irrationnelle et complètement déraisonnable. Refusant d’essuyer un nouvel échec, le syndicat a porté le dossier en appel devant la Cour supérieure Au terme d’un processus difficile, cette dernière a donné raison au syndicat et au membre concerné, annulant de fait la sentence arbitrale.

La suite est mémorable. Un nouvel arbitre a alors été nommé lors d’un nouveau procès. Après trois jours d’audience, l’arbitre a conclu que cet employé était honnête, intègre et très consciencieux et a ordonné l’annulation de son congédiement et sa réintégration au travail.

C’est dans ce contexte particulier, mais avec fierté, que ledit employé, accompagné d’un représentant de la Section locale 931 des Teamsters, s’est présenté au travail le 7 janvier dernier après plus de 27 mois de litige entre les parties. Il y avait beaucoup de visages souriants du côté syndical; du côté patronal, le moins qu’on puisse dire est que les gens avaient le visage long…

Les dirigeants et agents d’affaires du syndicat tiennent à féliciter ce membre pour sa persévérance et sa ténacité.

Après deux rejets de propositions de convention collective, un vote de grève et une rencontre devant le conciliateur, la Section locale 931 des Teamsters (FTQ) qui représente les travailleurs de l’entrepôt de la Compagnie de la Baie d’Hudson, situé à Lachine, a conclu une entente avec l’employeur.

Le nouveau contrat de travail a été accepté par 82 % des employés de l’entreprise.

Des augmentations de 2,5 % ont été obtenues pour la durée de la convention collective, c'est-à-dire trois ans. De plus, des modifications importantes ont été apportées aux transferts de quarts et le programme d’absentéisme a été ramené à sa formule d’origine (4/7).

« Les négociations ont été difficiles, mais nous sommes parvenus à signer une entente intéressante, » fait remarquer Christian Dubois, permanent syndical de la Section locale 931 des Teamsters, affecté au dossier. « Les 140 personnes qui œuvrent à l’entrepôt de la Compagnie de la Baie d’Hudson peuvent être fières de leur convention collective. »

Renseignements : Christian Dubois – 514 645-2500

Un employé de Béton provincial de Trois-Rivières, entreprise spécialisée dans la fabrication de tuyaux, ponceaux et autres structures en béton, a été congédié injustement en juin 2006.

Ce congédiement est survenu lorsqu’une prise de bec a éclaté avec un membre de la Direction. Le syndicat des Teamsters a immédiatement effectué un grief qui a suivi son cours jusqu’à l’arbitrage.

Marcel Morin, l’arbitre affecté au dossier, a annulé ce congédiement jugeant qu’il était injustifié. « La sanction », explique Marcel Morin, « était nettement disproportionnée par rapport au geste posé par le travailleur. »

« Nous sommes heureux de la décision de l’arbitre dans ce dossier, » se réjouit Christian Dubois, permanent syndical à la Section locale 931 des Teamsters (FTQ) qui représente les travailleurs de Béton provincial. « On ne peut pas congédier un travailleur pour de tels motifs, » ajoute-t-il.

Béton provincial emploie 40 personnes à son usine de Trois-Rivières.

Renseignements : Christian Dubois – 514 645-2500

Un grave accident est survenu le 19 juin dernier. Un jeune travailleur de 23 ans a été coincé dans une laveuse sur laquelle des réparations étaient en cours. Sa vie n’est plus en danger mais il en gardera de lourdes séquelles.

Devant cette triste histoire, les employés n’ont pas hésité et ont amassé une somme de $2000 dollars afin de venir en aide à leur confrère ainsi qu’à sa conjointe (employée de Québec Linge aussi). Le Local 931 a lui aussi fait sa part en y ajoutant une somme de $5000.

Nous sommes de tout cœur avec eux et nous lui souhaitons un prompt rétablissement dans les circonstances.

Renseignements : Section locale 931 – 514-645-2500

Nous sommes heureux d’annoncer qu’une entente a eu lieu avec Demix Service (Division Vaudreuil) nouveau propriétaire (anciennement Grilli) d’une durée de deux (2) ans. Des augmentations de salaire de 2.2% et 2.5%, augmentation de la participation au R.E.E.R., augmentation du remboursement des bottes de travail, paiement du régime d’assurance en totalité par l’employeur.

Renseignements : Section locale 931 – 514-645-2500

Les 15 et 16 mars ainsi que le 10 avril 2007, le grief du chauffeur de Jolicoeur Ltée a été entendu par l'arbitre, Me Jacques Bélanger, et ce dernier, après une analyse détaillée des faits a rendu sa décision le 4 juin 2007. Il a conclut que le chauffeur était honnête et intègre et ordonne sa réintégration au travail.

Le congédiement du chauffeur est survenu le 20 octobre 2005 après plus de dix-huit (18) années de loyaux services pour Jolicoeur Ltée. La Section locale 931 des Teamsters, qui représente les employés de Jolicoeur, a contesté par voie de grief la décision de la compagnie.

Le grief fut d'abord soumis à l'arbitre Paul Imbeau qui, le 15 mai 2006, le rejetait. Le syndicat des Teamsters, en total désaccord avec cette décision, décida de demander une révision judiciaire à la Cour Supérieure. Le 18 décembre 2006, après une audience difficile, l'Honorable juge Carole Hallée annulait la décision de l'arbitre Imbeau et ordonnait un nouvel arbitrage. Il s'agissait déjà d'une grande victoire puisqu'il est très difficile de faire annuler une décision arbitrale.

La décision de l'arbitre Bélanger corrige une grave injustice et permettra au chauffeur de recevoir une compensation de plus de dix-neuf (19) mois de salaire ainsi que tous ses bénéfices.

Renseignements : Section locale 931 – 514-645-2500

Montréal – Les employés des centres de tri de Boucherville et de Montréal (Saint-Laurent) seront mutés au nouveau mégacentre de tri situé à Dorval.

« Il n’y aura aucune perte d’emploi », d’affirmer Michel Aubin, permanent syndical de la Section locale 931 des Teamsters qui représente les employés de Purolator.

Le centre de tri de Québec sera touché, mais aucune perte d’emploi n’est prévue

Les employés du centre de tri de la ville de Québec seront touchés par cette restructuration, mais aucune perte d’emploi n’est prévue à cet endroit.

« Les employés de Québec qui pourraient être touchés par une éventuelle baisse du volume de traitement pourraient êgtre éventuellement transférés au nouveau mégacentre de tri de Dorval, précise le permanent syndical. De fait, nous sommes en négociations avec l’employeur de manière à nous assurer qu’aucun de nos membres ne subit de conséquences négatives à la suite de cette restructuration. Au contraire, on prévoit embaucher de nouveaux employés dès cet automne pour satisfaire les besoins grandissants. »

Les employés de Purolator affiliés au syndicat des Teamsters œuvrent dans plusieurs corps de métiers et travaillent comme mécaniciens, chauffeurs et trieurs, entre autres. Plus de 2000 employés de cette entreprise sont membres du syndicat des Teamsters au Québec.

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de plus de 40 000 membres au Québec et de 125 000 au Canada.

Renseignements : Stéphane Lacroix – 514-609-5101

Le nouveau contrat de travail de base du camionnage accorde une augmentation salariale de 15% pour les 5 prochaines années. Les membres du camionnage du Local 931 ont ratifié leur nouvelle convention collective à 98%. Au niveau salarial, la nouvelle convention collective accorde une augmentation de 15% pour les 5 prochaines années. La nouvelle convention collective prévoit également une augmentation de la part de l’employeur concernant l’assurance de l’ordre de 3% par année. De plus, la nouvelle convention collective prévoit une augmentation du Fonds de Pension. Les compagnies incluses dans la convention collective de base sont les suivantes : Location Brossard, Entrepôt Lafrance, D. Donnelly, Argus et Coupal.

Le confrère Gerry Boutin a été nommé président de la Section locale 931 des Teamsters succédant ainsi au confrère Richard Charruau qui terminera son mandat de dirigeant à titre de syndic.

Le confrère Charruau fut à la tête de la Section locale 931 de septembre 1992 à juillet 2006. Le confrère Pierre-André Blanchard accède au poste de vice-président et le confrère Michel Aubin devient secrétaire-archiviste.