Le 7 janvier dernier, un membre de la Section locale 931 a enfin réintégré son poste de chauffeur-livreur chez Jolicoeur au terme d’une interminable bataille juridique.

Le tout avait débuté en octobre 2005 par un congédiement abusif et injustifié. La Section locale 931 des Teamsters (FTQ) – refusant d’accepter cette injustice sans broncher – avait soumis le dossier à l’arbitrage.

Après quatre jours d’audience, l’arbitre a donné raison à Jolicoeur et confirmé le congédiement.

Pour la Section locale 931, cette décision était absurde, irrationnelle et complètement déraisonnable. Refusant d’essuyer un nouvel échec, le syndicat a porté le dossier en appel devant la Cour supérieure Au terme d’un processus difficile, cette dernière a donné raison au syndicat et au membre concerné, annulant de fait la sentence arbitrale.

La suite est mémorable. Un nouvel arbitre a alors été nommé lors d’un nouveau procès. Après trois jours d’audience, l’arbitre a conclu que cet employé était honnête, intègre et très consciencieux et a ordonné l’annulation de son congédiement et sa réintégration au travail.

C’est dans ce contexte particulier, mais avec fierté, que ledit employé, accompagné d’un représentant de la Section locale 931 des Teamsters, s’est présenté au travail le 7 janvier dernier après plus de 27 mois de litige entre les parties. Il y avait beaucoup de visages souriants du côté syndical; du côté patronal, le moins qu’on puisse dire est que les gens avaient le visage long…

Les dirigeants et agents d’affaires du syndicat tiennent à féliciter ce membre pour sa persévérance et sa ténacité.